Comment mesurer les relations publics ?

Ce qui ne se mesure pas vaut zéro !

A l’heure où les stratégies de Earned media sont au cœur de toute démarche d’influence et dont les relations publics sont les expertes originelles, il est essentiel de pouvoir démontrer son impact et son efficacité. En effet, de plus en plus relationnels, les dispositifs de communication RP se tournent vers des contenus de qualité favorisant l’engagement des consommateurs-citoyens.

Si la mesure des actions déployées et la mesure de l’exposition sont des pratiques bien installées, il n’en est pas encore de même de la mesure de la transformation auprès des publics ciblés, que qu’il s’agisse de l’opinion et l’engagement ou du comportement.

Le métier des relations publics, est depuis toujours le principal vecteur de réputation pour les marques, les entreprises et les organisations Si l’obligation de moyens n’a jamais été aussi forte, il est clair qu’il en va de même en ce qui concerne l’attente de résultats. Qu’il s’agisse d’orienter nos stratégies RP ou de valoriser nos actions, notre profession doit pouvoir disposer des indicateurs de mesure pertinents, fiables, précis et également partagés pour gagner en efficacité.

Ainsi, et ce afin d’accompagner la transformation des relations publics, les pratiques de mesure ont besoin d’évoluer et de répondre au besoin grandissant des professionnels exerçant en agence ou en entreprise. Si les premiers doivent justifier des résultats des efforts engagés auprès de leurs donneurs d’ordres, les seconds doivent justifier les budgets alloués et le ROI auprès de leurs directions générales.

Or, il est possible aujourd’hui de produire une mesure globale et fiable des campagnes de relations publics, de l’exposition jusqu’aux effets sur les publics cibles. Encore fallait-il proposer une méthode et des outils compréhensibles par tous, partagés et validés par toutes les parties prenantes. Le Référentiel de la mesure des relations publics y répond, à travers :

  • une présentation simplifiée de la matrice des indicateurs de mesure.
    La matrice classifie ainsi les indicateurs en 4 étapes principales de la mesure : la mesure des actions déployées ; l’exposition ; La transformation de l’opinion et de l’engagement des publics cibles ; L’impact comportemental auprès des publics cibles.
  • Des cas pratiques aidant à sélectionner les critères les plus pertinents suivant son environnement spécifique.

pascale  «Ce document éclaire indubitablement des notions telles que la visibilité, l’image, les opinions, la réputation, le référencement ou encore l’engagement, pour ne citer que les termes les plus fréquemment usités. Nous devions aussi casser les silos, penser influence globale, et intégrer les médias sociaux dans le cadre des indicateurs identifiés. » explique Pascale Azria, Présidente de Syntec Conseil en Relations Publics et Présidente de la commission mesure des relations avec les publics.

 

 

Très prochainement, l’ensemble de ces informations sera/seront publiés sur le site internet dédié www.referentieldelamesure.com. Le support offrira nomment une matrice interactive, permettant de renseigner son propre cas pratique avec la possibilité de le soumettre à la publication sur le site, venant ainsi nourrir la banque de cas pratiques existante. Collaboratif, le site souhaite ainsi encourager et valoriser les bonnes pratiques.

Dates de présentation du Référentiel de la mesure des Relations Publics :

  • Mars 2019 – Lancement officiel chez l’UDA

 

partenaires-referentiel-mesure-gauche