Trophées de la Réputation

Mercredi 22 mars 2017 au MEDEF

Trophées de la Réputation 2017

Les Trophées de la Réputation sont fondés sur l’étude barométrique « Publics Réputation »™ réalisée chaque année par Syntec Conseil en Relations Publics et l’institut Viavoice, qui analyse la réputation comme une réalité polymorphe. Celle–ci est construite d’une part sur différents indicateurs tels que la confiance, la qualité des prestations, la responsabilité sociétale des entreprises, les perspectives d’avenir et la tonalité sur Internet. Elle se fonde d’autre part sur les opinions émanant de plusieurs publics : grand public, actionnaires, salariés, jeunes (18-24 ans), militants de causes citoyennes et écologistes.

Concrètement, ce baromètre évalue la réputation d’une quarantaine de grandes entreprises, réparties par secteurs d’activités, qui ont été pré-sélectionnées par des professionnels de la communication et soumis ensuite à un panel grand public de 1000 Français.

La question posée aux professionnels était :
« Pour chacun des secteurs suivants, quelles sont selon vous les 3 entreprises ou marques (au maximum) ayant le mieux développé, géré et/ou amélioré leur réputation au cours des 12 derniers mois ? »

Les 6 secteurs proposés sont :

  • Nouvelles technologies / Economie numérique
  • Produit de grande consommation
  • Distribution et Enseignes spécialisées
  • Industrie / Transport
  • Tourisme et Loisirs
  • Service / Banque et Assurance

Les entreprises les plus citées au sein de chaque secteur sont ensuite retenues.

Les Trophées de la Réputation seront remis lors du Public Reputation Lab, le 22 mars 2017, au MEDEF.

Inscription en ligne
 



bandeaux-partenaire-cp
 


 

Trophées de la Réputation 2016

Tout comme l’année dernière, les Trophées de la Réputation ont été remis à l’issue du PR Lab, le jeudi 31 mars 2016, au MEDEF.

Trophées de la Réputation 2016 : Google, Decathlon et Samsung
ou trois leviers de réputation, tendance 2016

Que devient la réputation dans un contexte de fluidités croissantes (mutations de société, fluctuations des comportements de consommation, bouleversements technologiques inédits) et de défiances ouvertes ?
En dépit de ces défis, cette nouvelle livraison du baromètre « Publics-Réputation » révèle que de grandes marques tirent très bien leur épingle du jeu et s’imposent auprès des Français.
Au palmarès global de la réputation, les entreprises les mieux cotées sont Google qui refait son entrée en tête du podium, suivi par Decathlon et par Samsung.

D’où ces entreprises tirent-elles aujourd’hui la force de leur réputation ? En réalité prévalent trois concepts, caractérisant bien chacun des trois leaders : une « marque compagnon », le care et l’innovation permanente. Trois leviers de réputation bien entendu non exclusifs ni exhaustifs, mais extrêmement puissants et qui fondent une réputation tendance 2016.

Le palmarès :

Trophée de la réputation 2016 : Google, Décathlon, Samsung
Catégorie « Qualité des prestations » : Michelin, Samsung, Danone
Catégorie « RSE » : EDF, Yves Rocher, Décathlon
Catégorie « Innovation & Vision d’avenir » : Samsung, Apple, Google
Catégorie « Proximité & Accessibilité en ligne »: Apple, Coca-Cola, E.Leclerc

_DSC6938

  • _DSC6979

  • _DSC7001

  • _DSC7021

  • _DSC7032

  • _DSC7044

  • _DSC7065

  • _DSC7138

  • _DSC7156

 

Trophées de la Réputation 2015

 

Pour cette 3ème édition, les Trophées de la Réputation ont été remis le mardi 31 mars 2015 au MEDEF à l’issue d’un après-midi d’échanges proposant un éclairage nouveau et prospectif sur les enjeux de la réputation : « Public Reputation Lab ».
Danone obtient cette année le « Trophée de la Réputation », succédant ainsi à Airbus Group (2014) et à Google (2013 et 2011). Avec un indice global établi à 51 %, Danone peut se flatter d’obtenir un score de confiance de 69 % auprès du grand public, 72 % auprès des actionnaires, 68 % auprès des salariés, 70 % auprès des militants de causes citoyennes… Souvent comparé à Nestlé, Danone dépasse le groupe suisse de près de trois points sur l’indice RSE. Qui plus est, Danone obtient le meilleur score de toutes les entreprises testées en termes de responsabilité sociétale.

Ces succès sont notamment illustrés par l’engagement récent de Danone auprès de petits agriculteurs : la prévision de verser 120 millions d’euros sur dix ans pour aider 200 000 agriculteurs à pérenniser leurs cultures en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Cela s’explique plus largement par l’ensemble de sa politique de promotion de la santé, sa lutte contre les émissions carbone, son choix systématique de producteurs « responsables » et par l’accessibilité de ses produits dans le monde.

Cette image « RSE et sociétale » s’accompagne d’une forte qualité perçue en termes de produits : 71% du grand public (ainsi que 69% des jeunes, 70% des militants de causes citoyennes, 69% des écologistes) considèrent que les produits Danone sont de grande qualité. Plaçant au centre de sa campagne publicitaire le « capital-santé » de ses produits (présentés comme « sains », « sur mesure », « référents » et « responsables ») Danone a su s’assurer une clientèle fidèle sur le long terme.

Les Trophées de la Réputation sont fondés sur l’étude barométrique « Publics Réputation »™ réalisée chaque année par l’institut Viavoice et Syntec Conseil en Relations Publics. Ce baromètre évalue la réputation de 42 grandes entreprises qui ont été sélectionnées selon leur notoriété*.
Les Sept Trophées décernés en partenariat avec Viavoice, l’Argus de la Presse et La Tribune, récompensent une réputation construite selon 8 indicateurs (confiance, qualité des prestations, responsabilité environnementale, responsabilité sociétale, responsabilité sociale, présence internationale, perspectives d’avenir et tonalité sur Internet) et selon 8 publics (grand public, actionnaires, salariés, jeunes (18-24 ans), militants de causes citoyennes, écologistes, journalistes et professionnels de la communication) :

Le palmarès :

Trophée de la réputation 2015 : Groupe Danone, Google, Nestlé
Catégorie « Qualité des prestations » : Michelin, Groupe Danone, Nestlé
Catégorie « Responsabilité environnementale » : Yves Rocher, Jardiland, Groupe Danone
Catégorie « Responsabilité sociale » : EDF, Google, Yves Rocher
Catégorie « Responsabilité sociétale » : Danone, EDF, Yves Rocher
Prix Spécial des Journalistes : Apple, Carrefour, Renault
Prix Spécial des Professionnels de la Communication : Apple, Coca-Cola, E.Leclerc

Pour voir les photos de la cérémonie cliquez sur l’image ci-dessous :

 

Trophées de la Réputation 2014

 

Airbus Group (ex-EADS) se situe en tête de notre palmarès de la réputation, devant Danone et le géant californien Google (lauréat 2013). Trois « champions industriels » nationaux étant par ailleurs présents dans le top 10 des entreprises ayant la meilleure réputation en France (Airbus Group, mais aussi Michelin et EDF).

Cette bonne réputation que conservent certains grands industriels français est intéressante à plus d’un titre :
·       Elle illustre la capacité de l’industrie française à rester compétitive dans la compétition mondiale, pour peu qu’elle s’engage vers le haut-de-gamme et l’innovation ;
·       Elle démontre qu’il est possible, voire rentable, de pratiquer des politiques RSE ambitieuses, y compris à l’égard de ses salariés, sans pour autant y perdre sur les marchés mondiaux.

Des résultats qui peuvent donc s’interpréter comme un encouragement à l’innovation et à la responsabilisation des entreprises sur les enjeux sociaux et sociétaux, mais aussi comme le signe d’une confiance réelle de l’opinion, et des différents publics qui la composent, à l’égard de grands groupes nationaux perçus à plusieurs titres comme exemplaires d’une « réussite à la française ».

Télécharger les résultats du Baromètre Publics-Réputation Viavoice/Syntec Conseil en Relations Publics 2014
Pour voir les photos de la cérémonie cliquez sur l’image ci-dessous :

Trophées de la Réputation 2013

 

Sur fond de crise financière et de scandales agro-alimentaires, une confiance envers les entreprises globalement en baisse en 2013 :

– Une baisse générale de la réputation des grandes entreprises, que ce soit en termes de confiance globale (50 % de note moyenne, en baisse de 3 points) que de qualité des produits et services proposés (47 %, -2) ou de responsabilité environnementale (25 %, -2) ;

– La bonne tenue des entreprises « préférées des Français » et disposant d’une bonne réputation sur une batterie d’indicateurs : Google garde la tête du classement général de réputation, devant Danone (qui gagne 3 places dans le classement), Michelin (-1), L’Oréal (+2) et EDF (-1). Michelin reste en tête en termes de confiance et de qualité des prestations, de même qu’Yves Rocher sur le classement RSE – prenant en compte la responsabilité environnementale et sociale des entreprises –.

Des difficultés spécifiques à l’industrie automobile, résultantes directes de la crise, de plans sociaux fortement médiatisés et de choix industriels parfois critiqués ;

– Au total, après le phénomène de « déréputation » subi par le secteur bancaire lors de la crise de 2008, c’est aujourd’hui le secteur automobile qui est victime de ce phénomène : les entreprises, par secteur successifs, perdent en réputation.